Pourquoi un projet éolien ?

Une contribution à l’atteinte des objectifs énergétiques à toutes les échelles

En 2008, le « Paquet Climat-Energie » de l’Union Européenne fixait l’objectif du « 3 x 20 » pour la politique énergétique de chaque Etat européen : faire passer la part des énergies renouvelables à 20% dans le mix énergétique européen, réduire les émissions de CO2 des pays de l’UE de 20% et accroître l’efficacité énergétique de 20% d’ici à 2020.

En 2015, la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) a fixé un objectif de 32% d’énergies renouvelable dans la consommation finale d’énergie en 2030, avec un taux d’électricité renouvelable de 40%.

 

 

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit également que l’énergie éolienne devienne une des principales sources d’électricité renouvelable en France.

Avec une consommation électrique 11 fois supérieure à sa production, la région Bourgogne a enclenché depuis près de dix ans une réorientation stratégique afin de répondre à la demande tout en garantissant une énergie propre et inépuisable. La région vise 100% de la consommation domestique grâce à l’énergie du vent d’ici 2020.

Historiquement industrialisée, la région Franche Comté a souhaité consolider son pari pour les énergies renouvelables autres que le bois.

Historique

décembre 2014

  • Mise en service du parc éolien du Pays d'Othe

avril 2017

  • Délibération du conseil municipal de Coulours en faveur de l’étude de l’extension du parc éolien

printemps - automne 2017

  • Lancement de la campagne foncière
  • Analyses de terrain
  • Études des contraintes liées au radar militaire de Prunay-Belleville

décembre 2017

  • Lancement de l’étude environnementale (faune, flore, habitats)

février 2018

  • Lancement de l’étude paysagère et campagne de prises de vue

décembre 2018

  • Réception de l’état initial de l’environnement (diagnostic du territoire visant à identifier
    les principaux enjeux)

Février 2019

  • Réception des plans de bridage acoustique devant être mis en place pour que projet éolien respecte la réglementation

Avril 2019

  • Distribution de la lettre d’information n°1

Juin 2019

  • Réception des impacts écologiques et paysagers du projet sur l’environnement, ainsi que des mesures pour éviter, réduire, et compenser

Juillet 2019

  • Distribution de la lettre d’information n°2

15 juillet au 30 juillet 2019

  • Concertation préalable

Décembre 2019

  • Dépôt de la demande d'autorisation environnementale auprès des services de l'Etat

Parc éolien du Pays d'Othe

Zone d’implantation potentielle

Études

L’étude environnementale

Le bureau d’étude ENVOL Environnement a été missionné par JPee afin de réaliser l’état initial et l’analyse des impacts sur l’environnement (faune, flore et habitats).

L’inventaire de l’état initial écologique a été réalisé à partir de fin 2017 sur un cycle biologique complet (un an) et a nécessité :

  • 28 sorties dédiées à l’ornitologie dont 3 spécifiques à la détection de la Grue cendrée ;
  • 13 prospections nocturnes dédiées aux chiroptères de début mars à fin octobre 2018 ;
  • le suivi en continu de l’activité chiroptérologique en altitude (détecteur SM3Bat positionné à 105 m de hauteur au niveau de la nacelle d’une éolienne du parc éolien du Pays d’Othe).

Cet état initial a permis de guider JPee dans le choix d’implantation des éoliennes en fonction des sensibilités détectées. La configuration retenue du projet a pour but d’éviter ou de réduire au maximum les impacts.

L’étude acoustique

Le bureau d’étude Venathec a été missionné. L’analyse de l’état initial a consisté à poser 6 sonomètres (micros) enregistrant en continu l’ambiance sonore au niveau des habitations autour de la zone d’étude du projet :

  • Bourg de Coulours (2 points de mesure aux entrées Nord et Ouest)
  • Lieu-dit Chaudron
  • Lieu-dit La Folie
  • Lieu-dit Les Loges
  • Lieu-dit Villefroide

La zone d’étude a ainsi été cartographiée acoustiquement et l'impact prévisible des éoliennes a pu être simulé.

Points de mesure pendant la campagne acoustique

L’étude paysagère

Le bureau d’études Savart Paysage a été missionné pour réaliser l’étude paysagère du projet. Les missions sont les suivantes : caractérisation et référencement des paysages caractéristiques, des sites et monuments patrimoniaux, simulation de plusieurs variantes d’implantation, 40 photomontages depuis les entrées et sorties de villages, depuis les axes routiers et les monuments historiques, réalisés lors de deux campagnes de photos : à feuilles tombées en 2017 et une campagne estivale en 2018.

Plusieurs échelles autour de la zone d’étude ont été considérées : une échelle rapprochée et éloignée.

Bloc-diagramme

L’implantation retenue et les caractéristiques principales

Le parc éolien du Chemin Vert est situé dans la zone de coordination du radar militaire de la base aérienne de Prunay-Belleville dans l’Aube (entre 20 et 30 km).

Il doit donc respecter des servitudes spécifiques notamment faire en sorte que les nouvelles éoliennes s’alignent parfaitement entre les éoliennes du parc éolien du Pays d’Othe déjà en service et le centre du radar situé à 27km au Nord-Est.

 

Éoliennes Puissance unitaire 3,6 MW
Puissance totale 18 MW
Nombre 5
Diamètre du rotor 112 m
Modèle Vestas V112
Hauteur en bout de pale 150 m
Caractéristiques Production annuelle 40 000 MWh
Personnes équivalentes (hors chauffage) 41 400 personnes
Foyers équivalents (hors chauffage) 18 000 foyers
Tonnes de CO2 évitées par an 3 000 tonnes CO2 / an
Durée de vie 25 ans
Investissement prévisionnel 25 millions €

Le raccordement au réseau électrique

Le raccordement s’effectuera probablement au poste source le plus proche du projet, il s’agirait du poste source des Molinons (à 8 km environ). Une autre solution consiste à se raccorder directement au niveau de tension supérieure (HTB), en créant un poste de transformation à proximité d’un ouvrage de transport sur le réseau. Le choix du raccordement s’effectuera en concertation avec RTE et Enedis, gestionnaires du réseau.

Le raccordement entre ce poste et le parc éolien se fera en souterrain par enfouissement des lignes électriques.

Quand il est réalisé le long des axes de circulation, il permet de ne pas impacter les milieux naturels tout en préservant les aspects paysagers. Cette phase de chantier sera réalisée par le gestionnaire du réseau : Enedis.

L'intégration du projet

 

 

 

Un échantillon des simulations visuelles réalisées dans le cadre de l’étude des impacts paysagers (40 photomontages qui figureront dans l’étude d’impact) est présenté ci-après. La localisation des prises de vue est indiquée sur la carte ci-contre.

NB :

  • Pour faciliter la lecture des simulations visuelles ci-dessous, des flèches vertes pointent vers les éoliennes du projet éolien du Chemin Vert ; cela permet de les distinguer des éoliennes existantes ;
  • Les simulations présentées offrent un angle de vue panoramique supérieur à 120 °, non représentatif du champ visuel humain (50 à 60°).

A - Depuis la D141, au Nord de l'entrée de Coulours - 900 m de la première éolienne

B - Depuis le Nord-Est du projet, entre Cérilly et le Bois de Rigny - 3,7 km de la première éolienne

C - Depuis le lieu-dit Beauchêne - 2,1 km de la première éolienne

D - Depuis la D141 à proximité de Villefroide - 1,2 km de la première éolienne

E – Depuis l'Ouest du projet, à proximité des Sièges - 2,1 km de la première éolienne

F – Depuis le Nord du projet, à proximité de l'A5 (Bagneaux) - 8,5 km de la première éolienne

Les mesures de réduction et d’évitement des impacts

Une fois les enjeux identifiés dans les états initiaux des études menées, nous pouvons appliquer des mesures dans le cadre du processus Éviter, Réduire, Compenser (ERC) afin que le projet ait un impact le plus faible possible.

Voici quelques mesures qui seront prises dans le cadre de ce projet :

Mesures
Environnement Évitement Gabarit d’éolienne avec une hauteur d’environ 38 mètres entre le bas de la pale et le sol : impact réduit sur l’avifaune et les chiroptères à basse altitude
Réduction Mise en place de bridages spécifiques des éoliennes en fonction des saisons et de l’activité de l’avifaune et des chiroptères
Évitement Chantier prévu en dehors des périodes des nidification

Paysage
Évitement Aucune éolienne à moins de 800 m du bourg de Coulours
Évitement Implantation des nouvelles éoliennes en parallèle du parc existant afin de conserver une cohérence entre les deux parcs
Évitement Pas d'implantation de nouvelles éoliennes dans l'axe de la rue principale de Coulours afin de pas créer d'effet d'écrasement sur le village
Compensation Possibilité d'installer des linéaires de haies afin de créer des masques végétaux pour limiter l'impact visuel des machines sur les habitations situées en limite de la commune et présentant des vues directes sur le parc
Réduction Nombre d’éoliennes mesuré
Acoustique Évitement Eloignement de plus de 800 m au bourg de Coulours
Réduction Mise en place d’un bridage spécifique acoustique si besoin